Portrait J. Cayla

Julie Cayla

Voir les contenus associés

cayla.ju@gmail.comPost-doctorant.esAncienne post-doctorante (DIM MAP, 2022-2023)CNRS

Thèmes de recherche

- Histoire de la photographie, des collections photographiques et des photothèques

- Histoire de l’anthropologie et des sciences coloniales

- Anthropologie de l’art et de la culture matérielle

- Construction des savoirs et des imaginaires

Sujets de recherche

Projet post-doctoral PhotIFAN : Des sciences coloniales au patrimoine africain : cartographier et réévaluer la constellation photographique de l’Institut français d’Afrique noire (IFAN). Contrat DIM MAP (janvier 2022 - juillet 2023)

Le projet photIFAN vise à réévaluer l’importance et à enclencher un processus de conservation et de valorisation du patrimoine photographique hérité de l’IFAN (1936-1966). Alors que l’institut a joué un rôle majeur dans le développement de la recherche scientifique en Afrique de l’Ouest au XXsiècle (sciences naturelles, humaines et sociales), les images produites dans le cadre de son ambitieuse politique photographique au cours de la période coloniale sont aujourd’hui mal identifiées et peu utilisées. Disséminées entre la France et l’Afrique, elles constituent un patrimoine visuel unique et de précieuses sources historiques, pour les chercheurs et pour les sociétés qu’elles représentent. L’objectif du projet est de relever les défis que présente ce patrimoine, à la fois quant à sa matérialité et à sa spatialité, mais également quant aux questions épistémologiques, voire éthiques et politiques, qu’il soulève, en tant que patrimoine colonial. Il permettra de cartographier les corpus existants. Il donnera accès à une partie des images via la création d’une plateforme en ligne. Parallèlement, un outil de recherche numérique sera élaboré afin de renouveler la manière d’analyser et de mobiliser les documents photographiques. Enfin, la réflexivité qui sous-tendra sa réalisation contribuera à stimuler une réflexion sur les enjeux postcoloniaux des patrimoines.

Thèse soutenue : "L’art c’est comme un virus qui te pique". Ethnographie de l’expérience esthétique de l’art africain chez les Burkinabè. Sous la direction de Michèle Coquet.

Longtemps délaissés par les Burkinabè, les objets qui composent le répertoire de l’"art africain" deviennent les supports d’un engouement nouveau parmi les classes moyennes et supérieures des villes du pays. Hier objets magico-religieux, de pouvoir ou encore du quotidien, ils deviennent aujourd’hui des « œuvres d’art » que les artisans et les marchands ne sont plus, à l’échelle du pays, les seuls à apprécier. Cette thèse interroge l’expérience esthétique de l’art africain de ces professionnels et de ces acheteurs. Elle explore les manières dont se constituent et se transmettent les jugements de goût et ce, à travers le prisme des pratiques de fabrication, de vente et d’exposition. Ce travail révèle que l’art et les œuvres deviennent pour les Burkinabè des vecteurs du récit de leur passé, leur permettant de refonder leur histoire et leur identité, tout en leur donnant une meilleure visibilité dans la société contemporaine. Par leur plastique nouvelle (au niveau des formes et des surfaces) et leurs usages inédits (de décoration d’intérieur et de collection, entre autres), ces nouveaux acteurs du marché de l’art africain participent à l’émergence de nouveaux paradigmes de l’art au Burkina Faso – véritables reflets des enjeux contemporains qui traversent la population urbaine, entre réinterrogation des traditions et cosmopolitisme.

Publications

Cayla, J., 2018, « Anthropologie critique et critique politique. Journées doctorales du LESC », Journal des anthropologues 152-153, pp.285-290

Cayla, J., 2016 : « "Il y a ce qui est beau au travail et ce qui est beau à la maison." Ethnographie des goûts et des dégoûts locaux pour l’art africain au Burkina Faso », Annales de la fondation Martine Aublet, Musée du quai Branly

Cayla, J., 2012, [en cours d’acquisition par le musée du quai Branly] Une copie de masque tussian, une chaîne opératoire, 8'

Communications orales

Colloques internationaux

2018, « Manipulations et considérations des œuvres d’art africain au Burkina Faso : des acteurs urbains partent en quête de leurs origines rurales », Anthropologie et tourisme. Horizons critiques, Musée du quai Branly, Paris, (France), les 24-25 mai

2017, « Town masks or bush masks ? African art amateurs’ practices and imaginaries (Burkina Faso) », European Conference on African Studies, Center for African Studies & Swiss Society for African studies, Bâle (Suisse), les 30 juin et 1er juillet

Séminaires et journées d’études

2022, « Négociations plastiques. Quand les Burkinabè investissement l’art africain », séminaire de l’IMAF. Université Aix-Marseille, le 14 janvier.

2019, « Au-delà du vrai et du faux », dans le cadre du week-end « L’ethnologie va vous surprendre », musée du quai Branly, le 24 mars

2018 : « Le bon, le beau et l’attachant. Jugements de goûts et sensibilités esthétiques des acteurs du marché de l’art africain (Burkina Faso) », séminaire « anthropologie à Nanterre », Université Paris Nanterre, LESC, le 16 octobre

2014, « Entre mise à distance et réinvestissement personnel. La réappropriation de l'art africain par des acheteurs burkinabé », Journées d’études du séminaire « Observer les processus créateurs : L'expérience du corps dans la création », LAHIC, Michèle Coquet, Daniel Fabre, Odile Vincent, les 3 et 7 mars

2013, « Quand vieillir c'est copier et imaginer. Ethnographie de vieillisseurs de copies d'art africain à Bobo-Dioulasso (Burkina Faso) ; Séminaire « Observer les processus créateurs », LAHIC, Michèle Coquet, Daniel Fabre, Odile Vincent, le 28 mars

Enseignements/ Autres collaborations

Enseignements

2016 : Encadrement d'un stage de terrain (Bonac-Irazein, Ariège) pour étudiants de Master 1, parcours « Anthropologie » de l'Université Paris-Nanterre. Module : Société, Ecologie, environnement.

2015 : « Films et textes ethnographiques : décrire les sociétés ». Cours magistral de Licence 1 Université Paris-Nanterre

2015 : « Cuisine des ethnologues ». Travaux dirigés de Licence 1. Université Paris-Nanterre

2014 : « Cinéma ethnographique ». Cours magistral de Licence 3. Université Paris-Nanterre

2014 : « Cuisine des ethnologues ». Cours complémentaire de Licence 1. Apaparis. Université Paris-Nanterre.

Traitement de fonds d’archives ethnographiques

2021 : Traitement du fonds d’archives de Jean Capron (inventaire, arborescence). Bibliothèque Éric de Dampierre (MAE).

2018 - 2021 : Traitement et valorisation du fonds d’archives de Guy Le Moal (inventaire, structuration, référencement, numérisation photos et vidéos). Bibliothèque Éric de Dampierre (MAE). Accessible ici.

Dernière mise à jour : janvier 2022

Tous les contenus associés

Evénement(3)

2023

Objets de culture, matériaux et diversité

Date et type d'événement
Du à 18h au à 18h.
- Exposition

Les travaux du Domaine d’intérêt majeur Matériaux anciens et patrimoniaux (DIM MAP) sont mis à l'honneur dans l' exposition photo "Objets de...

2022

Actualité(1)

2022