Les ingénieurs, des intermédiaires ?
Type de publication et date de parutionOuvrage
Paru(e) le

Les ingénieurs, des intermédiaires ?

Transmission et coopération à l’épreuve du terrain (Europe, XVe-XVIIIe siècle)

Direction d'ouvrage

Liliane Hilaire-Pérez, Stéphane Blond, Valérie Nègre, Michèle Virol

Lien(s) externe(s) Presses universitaires du Midi
ISBN 13 978-2-8107-0704-1

Ce livre est issu de journées d’étude qui ont renouvelé les approches sur l’histoire des ingénieurs à l’époque moderne en interrogeant les interfaces avec d’autres professions et le rôle des mobilités dans la mise en œuvre de formes d’intelligence collective. L’enjeu est d’approfondir la thématique de la transmission, des intermédiations et des savoirs mixtes, un sujet majeur de l’historiographie récente. Les auteurs soulignent l’importance des hybridations de savoirs à l’épreuve du terrain, sur les chantiers, qu’il convient de considérer comme de véritables trading zones. Mais jusqu’à quel point la diversité des savoirs, des statuts, des langues permet-elle une mixité des savoirs ? Dans quelle mesure aussi l’hybridation des savoirs des élites techniciennes ne constitue-t-elle pas un mode de prédation des savoirs vernaculaires et communautaires ? Ce sont autant de questions auxquelles les auteurs s’efforcent de répondre.