Type d'événement, date(s) et adresse(s)Débats du CAK

Campus Condorcet, bâtiment EHESS, salle 50 (rez-de-chaussée), 2 cours des Humanités, 93322 Aubervilliers

L'histoire de la philosophie : une entreprise coloniale ?

Séance 1, saison 16

Chercheur(s) associé(s) Catherine König-Pralong Anne Rasmussen
L'histoire de la philosophie : une entreprise coloniale ?

À l'occasion de la sortie de La colonie philosophique. Écrire l’histoire de la philosophie aux XVIIIe et XIXe siècles (Éditions de l’EHESS, 2019), nous invitons Catherine König-Pralong (EHESS, CAK), à présenter son ouvrage. « L'histoire de la philosophie : une entreprise coloniale ? », telle est la question qui guidera les échanges entre l'auteure, les deux discutant.e.s et l'ensemble de l'auditoire.

Discutant.e.s : Bruno Karsenti (EHESS, LIER-FYT) et Anne Rasmussen (EHESS, CAK)

 Séance en présentiel, ouverte à tous, dans la limite des places disponibles (50 places) et dans le respect des gestes barrières.

 Séance suivie d'un buffet.

L'ouvrage

L’histoire de la philosophie est une invention des Lumières. En Allemagne comme en France, cette discipline nouvelle a contribué à façonner l’imaginaire occidental moderne en opérant une double colonisation savante de la pensée. Colonisation du temps, d’une part: l’Européen est considéré dorénavant comme le fruit d’une histoire longue de la pensée qui, grâce aux révolutions scientifique et morale, aboutit à l’âge de la raison, de l’autonomie et de la modernité. Colonisation de l’espace, d’autre part : les historiens de la philosophie, à l’instar des ethnologues ou des linguistes, distinguent désormais l’Europe des autres « cultures», qui deviennent le terrain des enquêtes empiriques. L’Europe est ainsi devenue, par le discours de l’histoire de la philosophie aux XVIIIe et XIXe siècles, le territoire exclusif de la rationalité analytique et réflexive. La colonie philosophique propose une enquête interdisciplinaire sur ce tournant aux conséquences profondes pour la fabrique du monde contemporain.