Type d'événement, date(s) et adresse(s)Colloque et journée(s) d'étude

Cnam, Amphi Grégoire, 292 rue Saint-Martin, 75003 Paris

La technologie : toute une histoire !

Séance du GDR TPH

Lien(s) associé(s)Plus d'informations
Chercheur(s) associé(s) Liliane Hilaire-Pérez
Couvertures ouvrages

Le GDR 2092 TPH organise une séance de débat au Cnam intitulée « La technologie : toute une histoire ! » autour de trois publications récentes.

Accueil : Pascale Heurtel (Cnam, direction adjointe pour le patrimoine, l'information et la culture scientifique)

Modération : Marcos Camolezi (GDR TPH) et Guillaume Carnino (UTC)

Comment s’invente la technologie ? Comment les techniques, ces « activités matériellement créatrices », qui impliquent outils, procédés et produits, sont-elles devenues des objets d’étude à part entière au sein des sciences humaines et sociales ?

Ce livre porte sur l’invention de la technologie par le célèbre ethnologue et préhistorien André Leroi-Gourhan (1911-1986), auteur notamment d’Évolution et techniques (1943, 1945) et du Geste et la parole (1964, 1965). Initialement orienté vers la documentation des « civilisations matérielles » ethnographiques dans la lignée de ses maîtres Marcel Mauss et Paul Rivet, Leroi-Gourhan va rapidement aborder les techniques et la technicité dans des perspectives historiques, évolutives et préhistoriques plus larges. En mobilisant les apports de la biologie, de la psychologie et de la philosophie, y compris les intuitions de Henri Bergson et de Pierre Teil-hard de Chardin, il cherche dès les années 1950 à « réinsérer la technicité humaine dans l’ensemble du monde vivant ».

C’est en combinant audacieusement des approches comportementales et vitalistes, puis en faisant dialoguer la technicité de l’animal, de la machine et de l’artisan, que Leroi-Gourhan va s’engager à élucider les origines et la destinée des homo faber que nous sommes.

À l’heure où le débat scientifique bascule souvent dans les polémiques sociales, cet ouvrage aide à comprendre le processus de construction culturelle de la science, dont l’histoire et le périmètre se sont considérablement étendus depuis 60 ans. En adoptant l’angle des pratiques éditoriales, l’objectif de ce livre est d’interroger tant les supports et les types de productions dans leurs variations historiques et contextuelles (vulgarisation, manuels, ouvrages encyclopédiques ou de recherche, revues savantes ou à caractère militant ou politique, etc.) que la diversité des acteurs (auteurs, traducteurs, directeurs de collections, éditeurs) et des publics visés.

Claude-Pierre Molard est une figure clé de la technologie au tournant des XVIIIe et XIXe siècles. Il est le premier administrateur du Conservatoire des arts et métiers. A ce jour, il n’avait pas fait l’objet d’une étude approfondie de son itinéraire, du Jura natal à l’École d’artillerie de La Fère, ni de ses fonctions, multiples car il participe à toutes les institutions technologiques créées depuis la fin de l’Ancien Régime. Mais plus qu’un technologue, Molard est un praticien et un promoteur de la technique à un moment où l’idée de progrès est un sujet d’intérêt politique et social. Dans cette synthèse, c’est une histoire incarnée des politiques techniciennes qui est proposée.