Le Moyen Âge des sciences sociales
Type de publication et date de parutionRevue
Paru(e) le

Le Moyen Âge des sciences sociales

Revue d'histoire des sciences humaines, n°43

Direction d'ouvrage

Étienne Anheim et Catherine König-Pralong

Lien(s) externe(s) Éditions de la Sorbonne
ISBN 13 1963-1022

Le dossier présenté dans ce numéro questionne la conception de la modernité par les sciences sociales aux XXe et XXIe siècles sous un angle spécifique, en enquêtant sur les relations que celles-ci ont entretenues avec la médiévistique et avec les constructions modernes du Moyen Âge. La référence médiévale traverse les sciences sociales, qui ont construit et mobilisé des Moyens Âges très divers afin de délimiter leurs champs de compétence et leurs objets, mais aussi pour penser, parfois de manière critique, la spécificité des sociétés modernes et contemporaines. Les articles réunis ici inscrivent le « Moyen Âge des sciences sociales » dans un cadre vaste, sans distinguer a priori médiévisme – c’est-à-dire l’étude scientifique du Moyen Âge – et médiévalisme – la référence culturelle au Moyen Âge –, mais en s’interrogeant sur la médiévistique et sur les sciences sociales comme des éléments interdépendants spécifiques de la modernité.

Dans une approche d’histoire et de sociologie des savoirs, une introduction programmatique et cinq études de cas abordent des sujets variés tels que la relation entre sociologie et ecclésiologie, l’urbanisme britannique, le folklore et l’ethnologie, les études étatsuniennes des médias et de la literacy et les Cultural Studies britanniques, pour explorer les sciences sociales à travers leur emploi des Moyens Âges et, réciproquement, pour saisir le monde médiéval comme une propriété émergente des savoirs modernes et contemporains.