Type d'événement, date(s) et adresse(s)Colloque et journée(s) d'étude

Centre Alexandre-Koyré, 27 rue Damesme, 75013 Paris (salle de séminaire - 5e étage)

Les rêves, objets des sciences humaines et sociales ?

Un cauchemar, 1834 - Source : gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France

Journée organisée par Jacqueline Carroy (EHESS, CAK) et Andreas Mayer (CNRS, CAK).

Depuis plusieurs décennies, les rêves donnent lieu à des approches visant à leur donner statut d’objets sociaux ou investis socialement. Ce ne seraient pas exclusivement des objets physiologiques, psychanalytiques ou psychologiques. Mais ce seraient aussi et tout autant des objets situés dans des sociétés, des groupes, des contextes historiques qui pourraient être rétifs à un « de tous temps » et à un « en tous lieux », comme l’ont parfois montré dans leurs travaux empiriques, avec des approches diverses, les anthropologues, historiens et sociologues participant à cette journée d’études. Comment rendre compte de la spécificité de ces objets et de la manière dont les rêveurs et les chercheurs leurs donnent sens ?

Il s’agira, lors de cette journée, de comparer et de confronter, à partir d’études de cas liées à des corpus et à des terrains précis, les questions épistémologiques et méthodologiques que pose le choix d’appréhender les rêves comme objets des sciences humaines et sociales.

Programme

10h30-11h15. Faut-il interpréter les rêves ? Récurrences et métamorphoses historiques d’une question. Jacqueline Carroy (EHESS)

11h15-12h. Le rêve, témoin de l'inconscient social ? Andreas Mayer (CNRS)

12h-12h15.  Discussion

12h30-14h. Déjeuner

14h-14h45. Le rêve d'archives du rêve. Giordana Charuty (EPHE)

14h45-15h30. Rêves et pratiques nocturnes dans les quartiers nord de Marseille : questionnements, défis et expérimentations méthodologiques. Arianna Cecconi (EHESS, CNE)

15h30-16h. Discussion générale

Entrée libre et sans inscription préalable.