Antoine-Laurent de Jussieu (1748-1836)
Type de publication et date de parutionOuvrage
Paru(e) le

Antoine-Laurent de Jussieu (1748-1836)

Fabrique d'une science botanique

Auteur(s) Gilles Geneix
Collection Archives
ISBN 13 978-2-85653-986-6

Le 4 août 1789, jour de l’abolition en France des droits féodaux et des privilèges, Antoine-Laurent de Jussieu publie le Genera Plantarum. Ce livre, rédigé en latin et jamais traduit, constitue son grand-œuvre, lentement construit durant une quinzaine d’années d’examen détaillé et systématique de l’ensemble des plantes et des matériaux naturalistes auxquels il a accès en tant que professeur de botanique au Jardin du roi. Point d’évolution majeur d’un siècle de recherches et de controverses sur la classification du monde végétal, il préparera le mouvement européen de synthèse et d’intégration de la mise en ordre du vivant avec la science qui en étudie le fonctionnement.

Cette biographie d’Antoine-Laurent de Jussieu propose de saisir le médecin botaniste en interaction avec le monde et ses semblables, de cerner sa pensée en train de s’élaborer, de retracer son cheminement scientifique, sa socialisation progressive, et d’identifier les ressources techniques, épistémologiques et sociales qu’il mobilise pour sa production savante et ses interventions dans le champ naturaliste. Au-delà de l’histoire de vie du savant, Gilles Geneix trace également, et peut-être avant tout, la biographie d’un livre : celle de sa formation, de son environnement, de ses parentés, de son autorité, de sa vie et de son effacement, et de l’héritage qu’il a laissé.

Cette étude des productions et des pratiques de savants, qu’ils se disent botanophiles, botanistes, naturalistes, physiciens, chimistes, physiologistes, médecins ou philosophes, compose une forme d’histoire de la botanique européenne au moment où elle se constitue comme science globale du végétal, à partir d’un archipel de savoirs issus principalement de la philosophie naturelle, de l’histoire naturelle et de la médecine.

En complément, sont proposées les premières traductions du Prologue et de l’Introduction du Genera Plantarum, ainsi que de la thèse de médecine de Jussieu de 1770.

Gilles Geneix est docteur en histoire des sciences. Ses recherches portent sur l’histoire des sciences et des savoirs naturalistes au XVIIIe et XIXe siècles. Le présent ouvrage est issu de sa thèse préparée à l'EHESS et au CAK et soutenue en février 2020.